Un repas pour chaque tunisien

Ce n’est pas le titre d’un livre ni le slogan d’une promesse politique de toutes celles qu’on entend souvent, c’est bel est bien un projet et une marque d’une générosité tunisienne sans limites. 

Créée l’an dernier par cinq bénévoles, sous l’impulsion du chef Iyed Tej, cette association tunisienne sert chaque jour des repas gratuits, grâce aux dons des Tunisiens.

Le mois de ramadan, mois de bonté, de générosité et de partage

Un repas pour chaque Tunisien

les membres de URPCT: Iyed Tej, Hajer Ben Cheikh Ben Ghorbal, Aicha Saied Belajouza, Feryel Tellissi Belabdelouaheb et Omar el Euch

Lire la suite

Publicités

Se fondre dans la masse

Avant de commencer, je vous invite à lire cet extrait du livre « La liberté de parole » de « Mark Twain » : « … L’idée du philosophe noir était qu’un homme n’est pas indépendant, et qu’il ne peut se permettre des points de vues susceptibles d’interférer avec son pain et avec son beurre. S’il veut prospérer, il doit adhérer à la majorité ; dans les sujets importants, tels que la politique et la relativité, il doit penser et sentir comme la masse de ses voisins, ou bien en subir les conséquences dans sa position sociale et sa réussite dans les affaires. Il doit se restreindre aux opinions de la galette de maïs – du moins, en surface. Il doit prendre ses opinions chez les autres ; il ne doit en aucune manière raisonner par lui même ; il ne doit pas avoir d’idées en propre… »

Alors il vous dit quelque chose ce texte? Ne vous interpelle t’-il pas? Ne vous vous sentez pas concernés??

Bien qu’il n’y ait plus d’esclavagisme et bien que ces pratiques soient bannies et interdites dans le monde actuel, l’Homme continue à céder aux siens. Même dans les plus grandes démocraties, le phénomène est là et en masse! on parle de la dictature de la masse..

Mais pourquoi céderions nous? Pourquoi acceptions nous de nous fondre dans la foule? Lire la suite