ma Tunisie à jamais

Je ne trouve pas les mots, choquée, bouleversée, secouée, estomaquée… Ma Tunisie est-elle toujours ma Tunisie?

Pourquoi on en est là? Pourquoi un mercredi alors qu’il fait beau. En France, on dit que c’est le jour des mamans. C’était un mercredi aussi, et il a fait aussi beau sur la côte méditerranéenne. Un certain mercredi de Janvier 2015, où l’on a choisit de faire couler le sang sans compter. Lorsqu’on tire, inutile de compter, ça va tellement vite, là au moins, on est sûr que la recette serait salée, et elle l’était. CharlieHebdo, deux mois après, encore un mercredi, le sang coule sous le soleil de la Tunisie.

Cette fois, les mercenaires du diable sont descendus de leurs montagnes et franchis leurs frontières et tapés fort! Dans la capitale même et à deux pas du lieu le plus symbolique et représentant de l’Etat, le siège du Conseil des Députés du Peuple,  ils ont fait couler le sang au musée de Bardo. Ce musée qui raconte une Tunisie riche en histoire et en culture, une Tunisie accueillante des civilisations de couleurs différentes, une Tunisie tolérante et ouverte à jamais…

tunisie blessée

C’est dans ce lieu sacré où la culture et l’histoire règnent, où l’ont raconte aux peuples l’histoire de nos femmes et de nos hommes à travers des milliers d’années de voyage dans le passé glorifiant de ce pays.

Bilan de cet acte : 19 morts! Ils auraient fait plus s’ils avaient pu, plus la tache rouge est immense plus on en parle et plus ils seraient salués par leurs maîtres! Tuer plus et plus et plus, tout le monde parlera d’eux et leur Dieu en sera certainement fier et reconnaissant! Peu importe si on tue des innocents, des enfants, si on détruits des familles et des pays, peu importe… Tout est pour la bonne cause, « la khilafa ».

tunisie_bardo

C’est ce que les petits revendiquent, les maîtres, par contre, ont leur plan ailleurs. Leur plan est décodé quelques mois après les événements, voire quelques années. Ils tapent quand c’est chaux et personne ne s’en aperçoit. On s’aperçoit souvent quand c’est trop tard. « On », ça désigne la masse, les peuples, les gens normaux, spectateurs impuissant et acteurs malgré eux. On est tous acteurs malgré nous, menés par ces machines médiatiques de propagandes desservant, souvent, les intérêts des plus forts, ceux qui veulent devenir et demeurer les rois du monde sur les cadavres de nos enfants..

Merci à nos politiques pour votre patriotisme, pour votre engouement, pour votre efficacité et sérieux dans le traitement des priorités de ce peuple… Merci pour une liberté qui a ouvert la porte aux traîtres du passé pour gouverner ce pays.

Ma Tunisie est blessée à jamais, violée et rabaissée.

Non, pardon, ma Tunisie ne se rabaissera jamais! C’est vous qui serez rabaissés et chassés à jamais! Vous qui tuez, qui brûlez, qui détruisez et qui terrorisez!

Non ma Tunisie ne se rabaissera jamais.

Ma Tunisie se relèvera comme Déesse et vous rejettera dans votre trou. 

Paix à l’âme des 19 victimes de cette barbarie et sincères condoléances aux familles touchées.

#je_suis_Bardo #je_suis_Tunisie

Publicités

Une réflexion sur “ma Tunisie à jamais

  1. Pingback: Parapluie bulgare ou le parasol de la mort | Mayssa Soltani

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s